Avec ses 170 kilomètres de voies d’eau, le marais audomarois est un terrain de jeu incroyable pour tous les amateurs de canoë-kayak. Un petit coin de paradis même, façonné et entretenu par l’homme depuis le Moyen-Âge.

Cette zone humide contient un tiers de la flore aquatique française (oui, oui !). Elle a été classée en 2013 par l’Unesco « douzième réserve de biosphère française ». Ça mérite bien d’y faire un tour en kayak, non ? Même si dans le coin, les habitants sont plus habitués à croiser des bacôves, ces barques à fond plat emblématiques du marais.

Ne vous attendez pas à traverser des rapides, mais plutôt à pagayer au calme, en croisant des colverts, des hérons cendrés, des cygnes, ou (si vous avez de la chance) un martin-pêcheur en plein boulot. L’atout de la balade réside clairement dans la beauté du lieu.

Les loueurs

Vous n’aurez aucun mal à en trouver, surtout entre les mois d’avril et octobre. Les activités touristiques sont très bien développées dans le marais (liste non-exhaustive actualisée en août 2021).

  • À Salperwick (Au bon accueil), on peut louer des canoës trois places. 15 euros l’heure / 40 euros le forfait trois heures et plus. Sans réservation.

  • À Clairmarais (Isnor), des locations de canoës entre 20 euros (pour 1h30) et 35 euros (pour 4 heures). Une randonnée aventure est également disponible (10€ enfants, 15€ adultes – de 1h à 1h30 de canoë – pour le moins cher).

Peut-on utiliser son propre kayak ?

Oui, on peut découvrir le marais audomarois avec son propre matériel contrairement à ce qu’affirment des professionnels (lire la rubrique commentaires), mais attention : toutes les embarcations ne sont pas autorisées.

La navigation dans le marais audomarois est régie par un règlement particulier de police (RPP), dont la dernière version est entrée en vigueur en décembre 2019*. Beaucoup d’embarcations sont interdites dans le marais, mais les canoës-kayaks figurent dans la liste des exceptions. 

Si vous disposez d’un canoë ou kayak gonflable, veillez toutefois à ce qu’il ne soit pas considéré comme « engin de plage » (longueur de moins de 3,50 mètres), cette catégorie étant interdite. Cela vous exposerait à une amende en cas de contrôle. D’où l’importance de bien choisir son kayak dès le premier achat !

Les stand-up paddle ne sont quant à eux pas autorisés, contrairement aux pédalos et water-bikes (sans doute intégrés dans les exceptions après négociations avec les professionnels de tourisme). N’hésitez pas à consulter le règlement particulier de police dans le détail.

Les pontons d'embarquement

Il y en a de nombreux. Vous pouvez par exemple mettre votre matériel à l’eau à Clairmarais (rue du Marais), à Salperwick (rue du Rivage), à Tilques (rue du Rivage également), ou encore à Houlle (impasse des étangs) avec à chaque fois un grand parking à proximité. Vous pouvez consulter notre carte française des cales de mise à l’eau.

Une cale, en face de la base du loueur Isnor (veillez à ne pas le déranger).

Un exemple de circuit

Un parcours de 9,5 kilomètres circule sur la Toile. Sachez que ce n’est qu’un exemple de parcours, parmi tant d’autres. Les possibilités sont quasiment infinies dans le marais audomarois. La mise à l’eau du kayak se fait rue du Marais, à Clairmarais.

Le bon plan

Si vous partez avec votre propre équipement, passez d’abord à l’office de tourisme ou chez un batelier pour acheter la carte nautique des marais audomarois. Elle vous sera bien utile pour en explorer les moindres recoins, sans prendre le risque de vous perdre. On sait de quoi on parle : ça nous est arrivé à notre première balade…

Vous savez tout ! Si vous craquez et testez une virée en kayak dans le marais audomarois, n’hésitez pas à nous partager votre expérience sur les réseaux sociaux ou via notre formulaire de contact ! On se fera un plaisir de la partager.

Lire plus

(*) Le règlement particulier de la police de la navigation sur le marais audomarois complète le règlement général de police pour la navigation intérieure, ayant fait l’objet d’un décret en septembre 1973.

Retrouvez encore plus de spots dans les Hauts-de-France dans l’article dédié, ou sur la carte des circuits de canoë et de kayak.

9 réflexions sur “Découvrir le marais audomarois, près de Saint-Omer, en kayak”

  1. Bonjour
    Un petit renseignement est-ce que la mise à l’eau d’un bateaux personnel de pêche de 4m de long Est’il gratuit. Et où sont les emplacements dans la région de St omer.
    Merci de votre reponse Cordialement

    1. Bonjour,
      La mise à l’eau est bien gratuite. Aucun problème pour une embarcation de 4 mètres. Vous pouvez par exemple la mettre à l’eau à Clairmarais (on a listé quelques cales dans l’article).
      Par contre, nous ne maîtrisons pas la réglementation de la pêche dans le marais audomarois. On vous conseille de vous rapprocher de la fédération locale, la zone étant protégée.

    2. bonjour, eyant deja etait a clairmarais pour mise a l’eau d’une barque , je peut vous dire cependant quil ,’est pas possible d’y mettre un bateau de 4 m (moi je suis coincé aussi pour mettre a l’eau mon Boum 415 !) je chercher encore 🙂

  2. Bonjour,
    Connaissais vous des hébergements simples (pas forcement du camping) au bord de l’eau? Mon fils de 9 ans aimerais bien faire son premier sortie avec moi et avec une nuitée… Merci 😊

  3. Bonjour,
    Pour compléter l’article, nous souhaitions découvrir le marais avec notre kayak gonflable, mais en nous rendant à l’office du tourisme de st Omer, on vient de nous a informer que les kayak gonflables sont interdits dans le marais.
    Conclusion : on cherche un nouveau spot proche.
    Bonne journée,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page