Il n’est pas obligatoire d’aller sur la côte pour trouver des spots de canoë ou de kayak. On a testé cet été une virée sur la Lawe (on prononce « Lave »), une rivière de 47 kilomètres qui se jette dans la Lys, à la frontière entre le Nord et le Pas-de-Calais.

On a plus précisément exploré la portion entre La Gorgue (juste avant l’embouchure) et Lestrem, avec un circuit en aller – retour plutôt simple à organiser niveau logistique. On vous explique tout.

kayak lave Lestrem
On n'a croisé aucun autre kayak lors de cette balade.
  • Indispensable : il vous faudra votre propre canoë, kayak, ou packraft, étant donné l’absence de loueur officiel. Un Itiwit de Décathlon par exemple (tests ici). Ou tout autre kayak : le guide ici. Des sorties sont toutefois organisées de temps à autre durant la saison estivale : vous pouvez vous renseigner auprès de l’office de tourisme local.
  • Une casquette, de la crème solaire, un gilet de sauvetage, etc. La liste de l’équipement du kayakiste ici. Il faut aussi préparer sa sortie (les conseils plus bas).

Les points de départ et d'arrivée

ponton kayak Lawe Gorgue
Le ponton du jardin public de La Gorgue.

Un ponton très pratique a été aménagé dans le jardin public de La Gorgue. C’est l’idéal pour mettre son canoë, son kayak, ou son packraft à l’eau, surtout qu’un parking se trouve à proximité du parc.

On s’en est servi comme point de départ, mais aussi d’arrivée de notre balade en kayak sur la Lawe. Le courant n’est généralement pas très fort. On peut donc remonter sans problème la rivière, avant de faire demi-tour à Lestrem.

Info logistique : le parc et le parking ferment à 20 heures (ou quelques minutes avant) en été. Il faut le savoir. On a failli se faire piéger.

jardin public La Gorgue
On peut gonfler tranquillement son kayak dans le parc.

Notre expérience kayak sur la Lawe

Passons au retour d’expérience ! Un groupe d’ados nous a donné un coup de main pour mettre le kayak sur la Lawe. Sympa, parce que le niveau d’eau de la rivière était déjà bas en juillet… 

On est ensuite parti à contre-courant en direction de Lestrem. De l’autre côté (en passant sous le pont), on filerait tout droit vers l’écluse.

riviere late Lestrem
On quitte très vite la vie urbaine, masquée par la végétation.

Le cadre est agréable. On quitte immédiatement la vie urbaine. La végétation nous entoure. On croise moult canards, quelques ragondins et de magnifiques hérons postés sur des piquets en bois. De belles libellules flirtent avec l’eau et le kayak.

On peine par contre à oublier la proximité de l’immense usine Roquette, à quelques mètres de là. Le bruit (et l’odeur ?) de l’activité nous accompagnent une bonne partie de la balade.

kayak lave river
Un peu d'obscurité, dans cette portion masquée par la végétation.

Ce n’est qu’après quelques virages que cette entreprise emblématique de Lestrem se fait plus discrète. On passe derrière des jardins. On aperçoit le clocher de Lestrem. On continue un peu notre virée, avant de faire demi-tour.

Si le courant paraissait quasi inexistant à l’aller, il nous porte cette fois tranquillement jusqu’au point de départ. On avale le tracé en une petite demi-heure. La balade aura duré une bonne heure et demie.

kayak river lawe

N’hésitez pas à nous partager votre ressenti en commentaires, si vous avez vous aussi testé cette balade. Ça nous intéresse !

Les recommandations

On le rappelle sur chaque article, il est important d’avoir une pratique sécurisée et respectueuse de l’environnement. Comme tout activité en nature, le canoë-kayak peut être dangereux :

  • Ne vous lancez dans la descente que si vous savez nager.
  • Organisez ces descentes à plusieurs, en cas de défaillance physique.
  • Équipez-vous : gilets de sauvetage, casque, etc.
  • Faites un repérage ou renseignez-vous sur l’état de la rivière, qui peut être très dégradée en fonction des conditions ou événements climatiques (courants, vagues, inondations, chutes d’arbres, etc…)

Aller plus loin

Le quotidien régional La Voix du Nord a également testé cette balade, avec le club d’Armentières. Son compte-rendu ici.

Vous cherchez d’autres spots dans les Hauts-de-France ? Consultez notre carte des circuits, ou notre article consacré à la région.

Retour haut de page