On place sans nul doute la Slack sur le podium des plus jolis spots de canoë et de kayak dans les Hauts-de-France. Ce fleuve côtier est loin d’être le plus grand du Pas-de-Calais, mais il nous offre une petite balade de deux heures des plus agréables depuis Ambleteuse, avec trois ambiances bien différentes, entre terre, mer, et marais. Sincèrement : c’est le pied !

Avant de rentrer dans les détails, parlons logistique. Il vous faudra votre propre canoë, kayak, packraft ou stand-up paddle selon vos préférences (guides ici). Si vous ne souhaitez pas investir, vous pouvez vous tourner vers les loueurs du coin. Kayak Ambleteuse loue des embarcations et vous fera partir directement de Beuvrequen pour descendre la Slack (sa page Facebook ici) en aller simple.

Un loueur de matériel est aussi installé près du fort d’Ambleteuse, Ambleteuse Pirate Surfing. Il ne loue par contre que les embarcations. Vous devrez gérer la logistique, qui n’est pas si compliquée que ça, comme vous le verrez plus bas.

Slack kayak

Notre expérience

Entrons dans le vif du sujet : le récit de la balade ! De notre côté, nous avons gonflé et mis à l’eau notre kayak Full HP 2 à deux pas du fort d’Ambleteuse (le point de départ est indiqué sur la carte ci-dessous). L’endroit est calme, on peut prendre son temps, et la mise à l’eau est des plus simples.

Surtout, cela permet de remonter la Slack, puis de la descendre en sens inverse, ce qui est bien pratique niveau logistique, même si vous devrez ramer un peu plus fort à contre-courant (ça fait les bras !).

Le départ

Une fois à l’eau, on zigzague dans un environnement au départ très marin. On s’enfonce dans une allée de roseaux, masquant les belles dunes de la Slack. On a peine le temps de profiter du paysage que celui-ci est aussitôt bouleversé.

kayak Slack Ambleteuse
On s'enfonce dans une allée de roseaux.

Une fois le premier pont franchi, on goûte cette fois à la fraîcheur de la forêt. Il n’y a quasiment plus trace de vie humaine, si ce n’est l’arrière d’un jardin ici ou là. Cette portion est très appréciable les jours de fortes chaleurs, en plus d’être dépaysante.

Un passage très arboré...

Pas de suspense : on l’a annoncé dès l’introduction de l’article. La Slack offre trois ambiances bien différentes. Après la forêt, on se retrouve à pagayer au milieu des champs. On croise des troupeaux de vaches surpris par les kayaks. Aucune ne prenait de bain au moment de notre passage. Mais ça arrive !

rivière Slack Beuvrequen

Plus on remonte la Slack avec notre kayak, plus le fleuve côtier se fait étroit. On esquive des branches, des arbres. On fait s’envoler un héron cendré qu’on aurait bien photographié… Après une bonne heure de kayak, on a fait demi-tour au niveau de Beuvrequen. Les effets de la marée ne se font pas trop sentir.

La seule difficulté ce jour-là a été l’arrivée à Ambleteuse, bien plus exposée au vent que le reste du parcours. Mais c’était loin d’être insurmontable.

Des vaches en bord de Slack.

Le topo de la Slack en kayak

Notre point de départ : au bout de la rue des Marins, sur une petite plage.
Autre départ possible : on a repéré une cale de mise à l’eau très artisanale au niveau du pont de Slack.
Le parcours : on a remonté jusqu’à Beuvrequen, en plein champs, avant de faire demi-tour.
Distance : 4 à 5 kilomètres aller (selon l’endroit où vous faites demi-tour) ; 8 à 10 aller-retour.
Durée : 2 heures – 2 h 30, selon votre vitesse.
Difficulté : facile, on ne ressent pas trop l’effet des marées. Mais renseignez-vous ou faites des repérages sur place. Tout cours d’eau évolue fortement en fonction des conditions climatiques.

Bon à savoir

plage Ambleteuse

Des toilettes gratuites et une douche en plein air sont accessibles l’été au niveau du poste de secours, près du fort d’Ambleteuse. C’est bien pratique au retour de sa balade en kayak sur la Slack.

Un vendeur de boissons et de glace se trouvent par ailleurs sur l’esplanade, à deux pas du lieu de départ et d’arrivée. On peut y déguster de bonnes bières locales (avec modération bien entendu).

La Slack en kayak en vidéo

On a publié un petit aperçu de la balade sur la plateforme YouTube, avec les trois ambiances bien distinctes. La vidéo est en tête d’article.

On vous partage aussi celle tournée au drone par un kayakiste amateur (accessible ici). On y voit l’embouchure du fleuve, à Ambleteuse.

Vous êtes à la recherche d’autres spots de canoë ou de kayak, dans les Hauts-de-France ? Consultez notre carte des topos. N’hésitez pas non plus à nous raconter votre expérience sur la Slack, ou à nous proposer d’autres idées de sorties !

Les recommandations

On le rappelle sur chaque article, il est important d’avoir une pratique sécurisée et respectueuse de l’environnement. Comme tout activité en nature, le canoë-kayak peut être dangereux :

  • Ne vous lancez dans la descente que si vous savez nager.
  • Organisez ces descentes à plusieurs, en cas de défaillance physique.
  • Équipez-vous : gilets de sauvetage, casque, etc. (Le guide ici !)
  • Faites un repérage ou renseignez-vous sur l’état du spot, qui peut être très dégradé en fonction des conditions ou événements climatiques (courants, vagues, etc…)
Retour haut de page