Vous n’avez pas encore parcouru l’Epte en canoë-kayak ? Quelle erreur ! Bon OK, on se calme et on vous en livre quelques détails. Cette rivière longue de 113 kilomètres est un affluent de la Seine. Elle est située à une heure de Paris et elle est aussi considérée comme la frontière naturelle entre la Normandie et l’Île-de-France.

En canoë-kayak, l’Epte est un bon spot pour une descente paisible, hormis quelques rapides qui vous offriront de petites sensations fortes. Elle est aussi l’occasion de découvrir de beaux paysages, entre forêt et vastes plaines. On n’imagine pas la richesse de la faune et de la flore à quelques kilomètres de Paris !

Si vous n’êtes pas équipés, un loueur de canoë-kayaks est présent sur l’Epte depuis quelques années. Cano’Epte (vous noterez le jeu de mot) propose plusieurs circuits, selon les niveaux et les envies. Le parcours le plus long vous engage dans vingt-sept kilomètres de descente.

Vous pouvez très bien réserver votre sortie en ligne, sur la plateforme dédiée aux loisirs Funbooker. Vous aurez le choix entre une virée de dix kilomètres (2h30) en autonomie, ou alors un parcours d’une journée (cinq heures), avec des navettes prises en charge à partir de Bray-et-Lû. Comptez entre 20 et 40 euros de location par personne, selon le circuit que vous choisissez.

Les différents parcours de Cano'Epte / © Cano'Epte

Où embarquer avec son propre canoë-kayak ?

Vous n’êtes pas obligés de passer par un loueur de canoë-kayak pour naviguer sur l’Epte. Par contre (mais vous le savez déjà), vous devrez gérer vous-même la logistique, et notamment la navette entre les points de départ et d’arrivée, qui se fera nécessairement avec deux véhicules.

Vous pouvez mettre votre canoë-kayak à l’eau au niveau du pont de la D6 à Dangu. Une mini-aire de stationnement se trouve le long de la chaussée. Il y a suffisamment de place pour gonfler son canoë-kayak gonflable. La mise à l’eau se fait juste en dessous du pont.

epte, canoë-kayak, pontCapture Google Street View

Vous avez ensuite le choix pour le débarquement de votre canoë-kayak, entre Bray-et-Lû, Gasny, ou encore Giverny selon vos envies.

La portion Dangu – Bray-et-Lû fait 18 kilomètres (de 3 à 4 heures de descente). Si vous poussez jusqu’à Gasny, vous partez pour une virée de 27 kilomètres. Et Giverny 34 kilomètres…

L'Epte en kayak en vidéo

Le Youtubeur Tolt en voyages a diffusé une vidéo de huit minutes sur la descente de l’Epte, entre Dangu et Bray-et-Lû avec quelques anecdotes historiques bien sympathiques. Vous verrez que le parcours ne présente aucune difficulté, hormis de petites sensations…

Son verdict ? « Cette randonnée a vraiment surpassé toutes mes attentes, livre le Youtubeur. C’est incroyable de se dire qu’il y a de tels paysages et une telle biodiversité à seulement une heure de Paris. » Il ne faut pas oublier que l’Epte se trouve dans une zone Natura 2000.

Vos retours sur l'Epte

Aloys F. a descendu l’Epte cet été avec des amis entre Bray-et-Lu et Giverny. « Si nous avons passé un super moment, deux passages ne sont pas très agréables et mériteraient peut-être une mention (Un humain averti en vaut deux !) » :

– Si mettre pied à terre et porter son canoë font partis de “l’aventure”, la situation à Gasny est délicate : rien n’indique où débarquer (si ce n’est le pont trop bas) ni où nous remettre à l’eau !

– Il existe une bifurcation après Gasny : un bras se dirige vers Limetz et l’autre vers Giverny (aucun panneau).

L'anecdote

Allez, on vous le dit tout de suite : vous ne serez pas les premiers à naviguer en canoë-kayak sur l’Epte. Cette rivière a fortement inspiré le célèbre peintre Claude Monet, qui s’était installé à Giverny à la fin du XIXe siècle.

On lui doit notamment le tableau En canot sur l’Epte (reproduction ci-dessus), aujourd’hui conservé au musée d’Art de São Paulo, ou encore La Barque à Giverny (musée d’Orsay).

Claude Monet est allé jusqu’à détourner le cours de l’Epte pour aménager son jardin, source d’inspiration inépuisable pour sa série des Nymphéas.

Photo en tête d’article de Pierre Marcel.

5 réflexions sur “La descente de l’Epte en canoë-kayak, entre Normandie et Île-de-France”

  1. Bonjour,
    Avant tout, merci pour votre site et votre travail.
    Nous avons descendu l’Epte, hier avec des amis. Parcours : Bray-et-Lu –> Giverny. Si nous avons passé un super moment, deux passages ne sont pas très agréables et mériterait peut être une mention dans votre article? (Un humain averti en vaut deux!).
    – Si mettre pied à terre et porter son canoë font partis de « l’aventure », la situation à Gasny est délicate : rien n’indique ou débarquer (si ce n’est le pont trop bas) ni ou nous remettre à l’eau !
    – Il existe une bifurcation après Gasny : Un bras se dirige vers Limetz et l’autre vers Giverny (aucun panneau)
    Peut-être serait-il pertinent d’en parler dans la rubrique destinée à cette super rando (car malgré tout nous avons adoré) ?
    En vous remerciant pour votre travail une fois de plus.
    Aloys

    1. Bonjour,
      Lorsque vous parlez de passages désagréables, de quoi parlez vous exactement ?
      Comment sait-on quel bras nous devons prendre pour la direction giverny ?

      Merci pour votre retour,

      Bénédicte

  2. Bonjour tout le monde en effet il nous est arrivé la même aventure la semaine dernière nous avons mis notre canoë gonflable au niveau du Moulin de Fourges et nous avons dû nous arrêter avant gasny car le pont ne nous permet pas de passer dessous nous avons remonter un tout petit peu jusqu’à un grand mur ou là nous avons débarqué et porter le canoë pendant au moins 10 minutes ensuite la remise à l’eau était très facile dans un espace très agréable après le moulin à la fin de la rue de l’Abreuvoir en passant à côté d’une petite église très joli coin très sympa et là vous pouvez remettre votre canoë à l’eau très facilement et continuez votre petit chemin en traversant Des champs et observant les vaches qui vous regarde également voilà pour toutes ces informations utiles et bon voyage ps petite information en plus ne mettez pas vos derives elle ne vous permettront pas de passer au-dessus des arbres coucher à travers la rivière, s’il y en a, très désagréable😪

    1. Petites précisions sur le parcourt de Patrice
      A la fin de la rue de l’abreuvoir, il y a un mur relativement haut pour accéder à l’eau. Il peut être plus facile de reprendre la rue qui passe devant l’église vers le carrefour, de continuer tout droit jusqu’à l’épicerie et de tourner à gauche direction le boulodrome. Après les tennis et le boulodrome, il y a un accès à la rivière moins acrobatique.
      Nombreux arbres dans la deuxième partie vers Giverny mais aucun bloquant. Il faut un faible tirant d’eau et un canoe/kayak à fond renforcé s’il est gonflable.
      Au moulin de Sainte Geneviève les Gasny, on peut passer tout droit en faisant la chute au fond (peu de fond au début après si besoin de vider le kayak). Les 2 bras sont utilisables, avec peu de fond au début si prend à droite mais sans problème rapidement après.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page