L’île Tatihou est située dans la rade de Saint-Vaast-la-Hougue dans la Manche. Elle est accessible à pieds à marée basse en passant à travers les parcs à huîtres, ou en empruntant un drôle de bateau à roues qui passe quelle que soit la marée. Mais le tour en kayak de l’île Tatihou à marée haute est très sympathique.

Un fort Vauban construit en 1694 se dresse sur l’île, ainsi que divers bâtiments militaires (dont un transformé en musée). Ce dispositif a été construit pour défendre la rade après la bataille de la Hougue en 1692 contre la flotte angle-hollandaise.
mer tahitou canoe kayak

Le fort a eu son heure de gloire contre les anglais en 1708 notamment, puis il a été successivement un ensemble sanitaire où les équipages venus du nord étaient mis en quarantaine, puis camp de prisonniers allemands pendant la Première Guerre mondiale, camp de réfugiés espagnols, maison de redressement, station/laboratoire maritime, colonie de vacances et aujourd’hui musée, jardin maritime et espace naturel protégé.

Un accostage pour visiter tout cela est incontournable, en étant vigilant sur les heures de marées. Un autre fort de la même époque se dresse également à la pointe de la Hougue.
plan kayak tahitou
Exemple de balade en kayak de 15 à 20 km entre Tatihou et la Hougue. Départ plage de St-Vaast, pause au cul du loup ou à Morsaline (charmant village) En option on peut pousser jusqu’à la pointe de Jonville.

[Cet article a été rédigé par JF Tousche]

Point de départ et d’arrivée : la mise à l’eau du canoë-kayak se fait facilement à partir de la plage de Saint-Vaast-la-Hougue à gauche du port et face à l’île Tatihou (photo ci-après). On peut tout aussi bien partir de Jonville ou encore de Morsaline.
Il est facile de se garer à proximité de la plage de Saint-Vaast, notamment au parking du port.

canoe kayak ile tahitou

Distance : toutes les options sont possibles. Un simple tour de l’île Tatihou en canoë-kayak à partir de la plage représente une dizaine de kilomètres. Un aller retour de la plage à Morsaline fera une douzaine de kilomètres et un grand tour de la rade (plage de Saint-Vaast, pointe de Jonville (excellent bar !), fort de Tatihou, fort de la Hougue, Morsaline et retour plage représente plus de 20 kilomètres. Pour cette dernière option il faut partir dès que la marée montante le permet et ne pas traîner en route.

kayak parc huitre tahitou

Durée : au choix 1h30 pour un simple tour de l’île à 4 bonnes heures pour un tour complet de la rade, selon votre forme et le niveau de glisse de votre embarcation

Difficulté : navigation assez accessible par beau temps. Mais attention s’il y a de la houle et du vent !

Location de matériel : il n’y a pas de loueur sur place, mais le club nautique pourra mieux vous renseigner sur les possibilités de sorties kayak près de l’île Tatihou.

Le contact : centre Nautique de la Baie de Saint Vaast – 4 quai commandant Albert Paris – 50550 Saint-Vaast-La-Hougue – Tél : 02.33.43.44.73 – E-mail : cnbsv@wanadoo.fr – Site : cnbsv.org

fort hougue canoe kayak

Obstacles potentiels : il y a de nombreux rochers autour de l’île qui affleurent plus ou moins selon la marée, attention, surtout si la mer est un peu agitée.
La navigation n’est possible qu’à marée haute, car la mer se retire totalement à marée basse. Soyez vigilants lorsque la mer est entre 2 marées, les nombreux parcs à huîtres peuvent s’avérer dangereux (coupures). Lorsqu’on passe entre l’île principale et le fort de l’îlet le courant peut être très fort.

cul loup ile tahitou canoe kayak

En option

Pour une autre journée, une balade le long de la côte, en partant de la pointe de Jonville jusqu’au port de Barfleur, par mer calme (nombreux rochers et passages difficiles par mer agitée) représente une bonne quinzaine de kilomètres.
Une pause dans l’anse de Landemer à mi chemin est possible.

Plus d’infos sur l’île Tatihou sur le site de l’office de tourisme.

Les recommandations

On le rappelle sur chaque article, il est important d’avoir une pratique sécurisée et respectueuse de l’environnement. Et comme tout activité en nature, le canoë-kayak peut être dangereux :

  • Ne vous lancez dans cette balade que si vous savez nager.
  • Organisez-la à plusieurs, en cas de défaillance physique.
  • Équipez-vous : gilets de sauvetage, casque, etc. Un gilet peut sauver une vie !
  • Faites un repérage ou renseignez-vous sur les conditions météo et l’état de la mer avant de partir.

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Les informations fournies dans cet article le sont à titre indicatif, et n’engagent en rien la responsabilité de son auteur. Il appartient au lecteur et kayakiste de les vérifier sur place et de se renseigner sur l’état et le débit de la rivière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page