Je m’appelle Anton Aubert et aux mois de mai et juin 2022, j’ai réalisé une traversée en kayak de la frontière espagnole à la frontière italienne en longeant la mer Méditerranée, sur près de 700 kilomètres en 43 jours. L’opération Neptune. Voici mon récit.

J’ai programmé cette aventure pendant un semestre de césure entre mes deuxième et troisième années en école d’ingénieur à l’école ISAE-SUPAREO. J’ai voulu, d’une part, me lancer un défi sportif au cours duquel je pourrais dépasser mes limites. Et d’autre part, m’investir dans un projet qui ait du sens.

C’est ainsi que j’ai décidé d’effectuer cette traversée en kayak en solitaire d’Espagne en Italie, au cours de laquelle j’ai réalisé des mesures de qualité de l’eau.

Ces données ont été transmises à IFREMER et l’université de Plymouth pour être utilisées dans le cadre de recherches. Cette dimension environnementale était importante pour moi. Ainsi que le fait de pouvoir sensibiliser les plus jeunes à la beauté et à la fragilité de l’écosystème en Méditerranée.

Ainsi, j’ai effectué un travail avec une classe de collège sur ces enjeux écologiques. J’ai aussi filmé mon aventure au quotidien et réalisé une vidéo pour documenter cette immersion de près d’un mois et demi en pleine nature.

La préparation en amont

La préparation en amont est une étape essentielle pour accomplir un tel projet. J’ai contacté plusieurs personnes ayant réalisé des projets similaires pour connaître les difficultés qu’elles ont eues à surmonter. J’ai ainsi noté le risque de tendinite inhérent à la pratique intensive du pagayage.

circuit kayak Méditerranée

Ayant déjà eu à souffrir de tels maux, j’ai décidé de choisir un kayak Hobie Révolution 11 qui a la particularité de permettre de naviguer à l’aide d’une pagaie, mais aussi grâce à un système de pédalier. L’utilisation alternée de ces deux moyens de propulsion me permet de limiter les tensions sur les articulations et donc le risques de tendinite.

De manière générale, j’ai beaucoup étudié le matériel que j’allais emporter (matériel de secours, de sécurité, vivres, eau…) ainsi que la façon de l’agencer dans les compartiments étanches du kayak.

kayak Hobie revolution 11

La préparation en amont réside aussi dans le fait de faire des repérages sur Google Earth des campings côtiers et des lieux de bivouac.

Il a fallu également assurer l’aspect financier du projet en trouvant des sponsors. Pour finir, je me suis entraîné régulièrement pendant plusieurs semaines, afin d’être prêt physiquement et de m’assurer une bonne connaissance de l’utilisation de mon matériel.

Les péripéties

La plus grosse difficulté fut le vent. Je savais avant de partir que je ferais face à des vents dominants contraires. Cela faisait partie du défi. Toutefois, arrivé en Camargue, le mistral avait une telle intensité que j’ai été empêché de naviguer pendant une semaine. Le Mistral est un vent de Terre qui entraîne donc vers la mer et étant donné sa force je n’aurais pas pu le remonter.

kayak Méditerranée opération neptune

Par ailleurs, j’ai dû faire face également à plusieurs avaries. Notamment la casse de ma poignée de gouvernail, ce qui m’a conduit à faire une réparation de fortune. Cette première réparation n’a tenu que quelques jours. Ce n’est finalement qu’à mi-parcours que j’ai pu régler définitivement le problème.

Un autre souci a été parfois de trouver un bivouac (surtout sur la Côte d’Azur très densément peuplée). Mais j’ai toujours réussi à rebondir et à trouver des solutions. Que ce soit dans des campings, des UCPA, des clubs nautiques ou en dormant sur des plages isolées.

kayak méditerranée Espagne italie

Toutes ces péripéties ne m’ont pas empêché de profiter pleinement de mon aventure en kayak en Méditerranée. Je garde un souvenir ému d’avoir pu profiter de ces magnifiques paysages. Que ce soit les falaises blanches des calanques de Marseille ou celles plus ocres du massif de l’Estérel.

J’ai pu me baigner dans des cadres fabuleux, profiter d’une vie sous marine florissante. J’ai même eu la chance d’observer un banc de thons qui est passé sous mon kayak au large de Nice.

Qu'est-ce que j'en retire ?

Cette aventure de 700 kilomètres en 43 jours en autonomie d’Espagne en Italie a été riche d’expériences et d’apprentissages. J’ai tout d’abord appris à organiser une expédition. J’ai retiré des enseignements sur ce que j’ai vécu et qui me permettront d’améliorer encore ma préparation pour une éventuelle future aventure.

circuit kayak Méditerranée

J’ai appris aussi à mieux me connaître, à me dépasser, à confronter mes forces et mes limites. En définitive, j’en retire une grande satisfaction personnelle. Celle d’avoir réussi à aller au bout de mon projet. Je garde aussi d’excellents souvenirs des paysages traversés et des personnes rencontrées.

Cette côte française de la Méditérannée est incroyable de richesse et de diversité que ce soit au niveau du rivage que des fonds marins. Elle nous parle de notre histoire, de notre patrimoine culturel, ainsi que de ce merveilleux biotope foisonnant à préserver. Il est donc essentiel de sensibiliser les jeunes générations à cette beauté et à son équilibre fragile.

> Lisez d’autres témoignages dans notre rubrique dédiée. Vous souhaitez partager votre récit d’aventure avec les autres kayakistes amateurs ? Contactez-nous sur contact@kayakyourlife.fr ou via notre page de contact.

Retour haut de page