Vous organisez un enterrement de vie de garçon ou de jeune fille et vous vous dites que le canoë-kayak peut être l’activité parfaite pour passer un bon moment entre ami(e)s. C’est vrai : les sorties en kayak forgent la cohésion d’un groupe et elles laissent toujours une ribambelle de bons souvenirs (c’est le plus important non ?).

En bonus, elles vous feront perdre quelques calories pour vous aider à rentrer dans le costard ou la robe de mariée… Ok, on dévie. Allez, on vous livre quelques clés pour choisir la bonne activité.

kayak, river, water

1. comment choisir sa rando kayak

C’est la première question à se poser. Avant de vous engager dans une réservation pour votre enterrement de vie de garçon ou de jeune fille, passez déjà en revue la liste de vos invité(e)s. Sont-ils sportifs ? Sont-ils à l’aise dans l’eau ? Ou l’un d’eux risque-t-il de passer un mauvais moment à combattre sa phobie ? Les réponses influeront inévitablement sur le choix de votre sortie en canoë-kayak.

Si tout le monde est à l’aise, vous pouvez opter pour une descente d’une journée (une vingtaine de kilomètres ou plus) qui vous permettra de faire des pauses baignades et pique-nique. Autant prendre le temps ! Par contre, si vous doutez des compétences de vos amis, un circuit de deux à trois heures suffira amplement, avec une activité annexe en guise de récompense.

2. quel type d’embarcation

Une fois que vous aurez répondu à la première question (ci-dessus), vous pourrez choisir quel type de canoë-kayak vous convient : le solo ou alors le biplace, peut-être plus convivial pour ce type d’événement.

paddle, mer, lapin, enterrement vie garçon

Même si on est ici pour parler de canoë-kayak, vous n’êtes pas obligés de louer les embarcations classiques. Vous pouvez très bien pimenter votre enterrement de vie de garçon ou de jeune fille en misant sur l’insolite. On pense par exemple au paddle géant : tous les invités seront debout sur une même planche. Il n’y a pas mieux pour forger (ou tester) la cohésion d’un groupe.

Dans le même genre, des loueurs proposent des pirogues polynésiennes (ou va’a), une sorte de canoë collectif, où vous aurez intérêt à pagayer en rythme. Ce type d’embarcation est bien pratique pour partager un moment tous ensemble.

Toujours au rayon des embarcations originales, on trouve aussi des kayaks transparents, en particulier dans le sud de la France, où l’on admire plus facilement les fonds marins que dans la Manche…

rafting, enterrement vie de garçon

Autre piste, même si on s’éloigne du canoë-kayak : le rafting, pour des sensations fortes garanties.

3. réserver sa sortie kayak

Que vous soyez cinq, dix, quinze, vingt invités, ou même beaucoup plus, on ne saurait que vous conseiller de réserver votre sortie. Soit en négociant directement un tarif de groupe auprès du loueur de votre choix (le ou la futur(e) marié(e) ne va pas quand même pas payer…). Soit en passant par une plateforme de réservations en ligne.

4. Choisir le lieu de son enterrement de vie de garçon

Inutile de miser automatiquement sur l’Ardèche ou les gorges du Verdon, les deux lieux les plus connus des kayakistes. La France regorge de cours d’eau, qui sont autant de spots possibles, y compris aux portes de Paris. Sincèrement, le dépaysement se trouve aussi en bas de chez vous. Déterminez simplement si vous souhaitez des rapides, ou une rivière calme sur laquelle passer un moment agréable.

Des dizaines de loueurs proposent des offres adaptées aux enterrements de vie de garçon ou de jeune fille, avec des défis, des dégustations de champagne, ou encore une nuit à la belle étoile (on vous en livre quelques-unes plus loin). Le petit « + » haut-de-gamme.

5. Quel budget

La voilà, la question du budget. C’est simple : vous devrez compter entre 20 et 50 euros par personne, selon la randonnée que vous avez choisie, sur une demi-journée ou une journée complète. Un budget plutôt raisonnable, qui comprend (normalement) le prêt du matériel et la navette entre les points de départ et d’arrivée. Si vous souhaitez des prestations supplémentaires, le budget gonflera forcément un peu. Mais le canoë-kayak reste un plaisir accessible…

6. Des exemples d’enterrement de vie de garçon

  • Près de Millau, un loueur propose une virée d’une demi-journée en paddle géant, comme nous en parlions un peu plus haut.
  • Du côté de La Ciotat, impossible de passer à côté des magnifiques calanques. L’avantage : la sortie se fait en autonomie sur une demi-journée ou une journée entière. Vous pouvez donc très bien faire des pauses pour vous baigner dans des endroits inaccessibles à pied.

A Troyes, il est possible de réserver un « week-end champêtre » avec, en plus du canoë-kayak, la location d’un gîte de vingt places (piscine, billard, baby-foot et accès à la rivière), ou encore la dégustation de champagne (eh oui, c’est la région…). Pour les plus aventuriers, le comité propose aussi un week-end bivouac en pleine nature (à partir de 35€ par personne).

champagne, mariage

Si vous êtes une bande d’amis mordus de canoë-kayak, rien ne vous empêche de vous engager dans trois jours de descente, par exemple dans les gorges du Tarn. C’est ce que propose un loueur, sur quarante-sept kilomètres. On espère que vous avez les bras entraînés…

Ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres. Des dizaines d’activités de ce type ont été déclinées dans tout l’Hexagone, des Hauts-de-France jusqu’à la Côte d’Azur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page